Ignorer et passer au contenu
FRAIS DE PORT OFFERTS Dès 65€ d'achat
Ta commande peut partir avant :
Panier
0 items

Apprendre et comprendre les compléments alimentaires

Des compléments alimentaires pour des yeux en pleine forme : quelles options choisir ?

18 Aug 2023 0 commentaires

Des yeux en pleine forme

Quelles options choisir ?

 

Introduction

Nos yeux, ces trésors de la vision, méritent toute l'attention et les soins que nous pouvons leur offrir. Dans cet article, nous allons détailler les compléments alimentaires dédiés à la préservation et à l'amélioration de la santé oculaire. Tout comme nous prenons soin de notre corps et de notre esprit, il est essentiel de choyer nos précieux yeux.

Les yeux : fonctionnement et importance

oeil humain anatomie

Pour comprendre comment les compléments alimentaires peuvent jouer un rôle vital dans la santé de nos yeux, nous devons d'abord explorer leur fonctionnement. Imaginez nos yeux comme des caméras biologiques haut de gamme, capturant des images et les transmettant à notre cerveau pour un traitement ultérieur. L'aventure visuelle commence lorsque la lumière pénètre dans l'œil par la cornée, la fine membrane qui agit comme l'objectif de la caméra. À l'intérieur, la pupille joue le rôle d'un diaphragme, ajustant son diamètre pour contrôler la quantité de lumière qui pénètre, garantissant que les images restent nettes, même dans des conditions d'éclairage variables. Les rayons lumineux passent ensuite à travers le cristallin, une lentille flexible qui se déforme pour focaliser l'image sur la rétine, un tapis de cellules photosensibles situé à l'arrière de l'œil. La rétine est la véritable star, transformant les signaux lumineux en impulsions électriques, qui sont ensuite acheminées le long du nerf optique jusqu'au cerveau pour le traitement. La complexité ne s'arrête pas là ! De petites cellules appelées cônes et bâtonnets sont responsables, respectivement, de la perception des couleurs et de la vision nocturne. Les cônes détectent les différentes longueurs d'onde de la lumière pour nous donner la palette éblouissante de couleurs qui ornent notre monde, tandis que les bâtonnets entrent en action lorsque la lumière est faible. Il est difficile de surestimer l'importance de la santé oculaire pour notre qualité de vie. Les yeux nous connectent à notre environnement, nous permettant de découvrir la beauté des paysages, la complexité des visages et la richesse des détails qui constituent notre réalité. Cependant, les yeux ne sont pas à l'abri des ravages du temps et des éléments extérieurs, c'est pourquoi il est crucial de les soutenir à l'aide de compléments alimentaires soigneusement sélectionnés.

Compléments alimentaires pour la vue

Les caroténoïdes

Présents dans une gamme de teintes allant du jaune vif à l'orange éclatant et au rouge profond, ces pigments naturels ne sont pas seulement un régal pour les yeux, mais ils jouent également un rôle dans la préservation de la santé oculaire. 
La lutéine et la zéaxanthine sont les deux principaux caroténoïdes présents dans l'œil humain. On pense qu'ils fonctionnent comme des filtres de lumière, protégeant les tissus oculaires des dommages causés par la lumière du soleil. Les aliments riches en lutéine comprennent les jaunes d'œufs, les épinards, le chou frisé, le maïs, le poivron orange, les kiwis, les raisins, les courgettes et les courges [1]. La zéaxanthine, quant à elle, est présente dans de nombreux aliments, tels que les légumes verts à feuilles, les brocolis, les œufs et le maïs. Les deux sont également disponibles sous forme de complément alimentaire. De plus, ces caroténoïdes semblent jouer un rôle crucial dans la prévention de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA). [1]

Les oméga-3

omega-3 molécule

Ces acides gras essentiels qui se sont forgé une réputation en matière de santé cardiaque et cérébrale, comme expliqué dans cet article. Cependant, leurs bienfaits s'étendent bien au-delà de ces sphères, car les oméga-3 jouent un rôle clé dans de la santé oculaire. De fait, ce sont les composants des phospholipides qui forment les structures des membranes cellulaires [2]. L'acide docosahexaénoïque (DHA), en particulier, est particulièrement élevé dans la rétine [2, 3, 4]. Sur la base de la présence de DHA en tant que lipide structurel dans les membranes cellulaires rétiniennes et des effets bénéfiques des eicosanoïdes dérivés de l'acide eicosapentaénoïque (EPA) sur l'inflammation rétinienne, la néovascularisation et la survie cellulaire, les chercheurs ont suggéré que ces oméga-3 à chaînes longues ont des effets cytoprotecteurs - substances chimiques ou biologiques qui ont la capacité de protéger les cellules contre les dommages ou le stress induits par divers facteurs agressifs  - dans la rétine qui peuvent aider à prévenir le développement ou la progression de la dégénérescence maculaire liée à l'âge, ou DMLA, - qui est une maladie chronique de la zone centrale de la rétine [4].  Alors, comment pouvons-nous garantir un apport adéquat en oméga-3 pour soutenir nos yeux ? Outre les poissons gras tels que le saumon, le maquereau et les sardines, les compléments alimentaires riches en oméga-3 offrent une solution pratique.

Vitamine A et B2

Ces deux vitamines, bien qu'ayant des effets différents, se rejoignent pour soutenir la santé de vos précieux yeux avec cette allégation de santé : 
  • La vitamine A contribue au maintien d’une vision normale
  • La riboflavine contribue au maintien d’une vision normale

La vitamine A, souvent saluée pour son rôle dans la préservation de la vision nocturne, offre une contribution à notre capacité à percevoir les détails dans des conditions de faible luminosité. Elle est essentielle pour la vision en tant que composant majeur de la rhodopsine - la protéine photosensible de la rétine qui réagit à la lumière pénétrant dans l'œil - et parce qu'elle soutient la différenciation et le fonctionnement normaux des membranes conjonctivales et de la cornée [5, 6]. Il est aussi à noter que le signe clinique le plus courant de carence en vitamine A est la xérophtalmie, qui se développe après que le rétinol plasmatique a été bas et que les réserves de vitamine A de l'œil se sont épuisées. Le premier signe est la cécité nocturne - ou l'incapacité de voir dans des conditions de faible luminosité ou d'obscurité en raison de faibles niveaux de rhodopsine dans la rétine [7 - 9]. La xérophtalmie affecte également la cornée et peut éventuellement conduire à une cécité permanente. La carence en vitamine A est l'une des principales causes de cécité évitable chez les enfants [9].
D'un autre côté, la vitamine B2 - également connue sous le nom de riboflavine - est un composant essentiel de deux coenzymes majeures, la flavine mononucléotide (FMN ; également connue sous le nom de riboflavine-5'-phosphate) et la flavine adénine dinucléotide (FAD). Ces coenzymes jouent un rôle majeur dans la production d'énergie ; fonction cellulaire, croissance et développement (notamment de la vision) ; et le métabolisme des graisses, des médicaments et des stéroïdes [10 - 12]. 

Pour intégrer ces vitamines bénéfiques dans votre régime alimentaire, pensez à inclure une variété d'aliments riches en vitamine A, tels que les légumes à feuilles vert foncé, mais aussi dans le foie, le poisson, les œufs et les produits laitiers [10]. Pour la vitamine B2, orientez-vous vers les œufs, les abats (reins et foie), les viandes maigres et le lait [11, 13]. Certains légumes contiennent également de la riboflavine.

Le zinc

zinc tableau périodique des éléments

Le zinc dispose lui aussi d'une allégation de santé pour nos yeux : il contribue au maintien d’une vision normaleCe minéral essentiel, est naturellement présent dans certains aliments, ajouté à d’autres, et disponible sous forme de complément alimentaire. Le zinc est impliqué dans de nombreux aspects du métabolisme cellulaire. Il est nécessaire à l’activité catalytique de centaines d’enzymes et joue un rôle dans l’amélioration de la fonction immunitaire, la synthèse des protéines et de l’ADN, la cicatrisation des plaies et la signalisation et la division cellulaires [14 - 17]. Il est impliqué dans la formation de rhodopsine servant pour la vision. En outre, le zinc joue un rôle de soutien dans la régulation de l'activité enzymatique qui protège les cellules contre le stress oxydatif. Pour s'assurer d'un apport adéquat en zinc, il est essentiel d'inclure des sources riches en zinc dans votre alimentation, comme les fruits de mer, la viande maigre, les noix et les légumineuses. Envisagez également des compléments alimentaires riches en zinc comme une option pour optimiser votre apport. 

Stress oxydatif

La vitamine C, la vitamine E, le cuivre et le sélénium sont sûrement des éléments nutritifs dont le nom vous est familier. Mais s'avez-vous qu'ils partagent tous une même allégation de santé ? Et oui, ils contribuent à protéger les cellules contre le stress oxydatif. Commençons par un petit rappel sur ce fameux stress oxydatif. Il fait référence à un déséquilibre entre la production de radicaux libres réactifs et les mécanismes de défense antioxydants dans les cellules et les tissus. Les radicaux libres sont des molécules instables contenant un ou plusieurs électrons libre(s), ce qui les rend très réactives et potentiellement dommageables pour les structures cellulaires. En situation de stress oxydatif, la production excessive de radicaux libres peut dépasser la capacité des systèmes antioxydants de l'organisme à les neutraliser, entraînant ainsi des dommages cellulaires et tissulaires. Ces dommages peuvent contribuer à diverses maladies et affections.
La vitamine C, également connue sous le nom d'acide L-ascorbique, est une vitamine hydrosoluble - soluble dans l'eau - naturellement présente dans certains aliments, ajoutée à d'autres et disponible sous forme de complément alimentaire. Les humains, contrairement à la plupart des animaux, sont incapables de synthétiser la vitamine C de manière endogène, il s'agit donc d'un composant alimentaire essentiel [18].
La vitamine E se trouve naturellement dans certains aliments, ajoutée à d'autres et disponible sous forme de complément alimentaire. La « vitamine E » est le nom collectif d'un groupe de composés liposolubles - solubles dans les graisses - ayant des activités pour lutter contre le stress oxydatif distinctes [19].
Le sélénium est un oligo-élément naturellement présent dans de nombreux aliments, ajouté à d'autres et disponible sous forme de complément alimentaire. Le sélénium, qui est nutritionnellement essentiel pour l'homme, est un constituant de plus de deux douzaines de sélénoprotéines qui jouent un rôle majeur dans la reproduction, le métabolisme des hormones thyroïdiennes, la synthèse de l'ADN et la protection contre les dommages oxydatifs et les infections [20].

Cuivre tableau périodique des éléments

Le cuivre, un minéral essentiel, est naturellement présent dans certains aliments et est disponible sous forme de complément alimentaire. C'est un cofacteur de plusieurs enzymes impliquées dans la production d'énergie, le métabolisme du fer, l'activation des neuropeptides, la synthèse du tissu conjonctif et la synthèse des neurotransmetteurs [21 - 23]. De plus, la défense contre les dommages oxydatifs dépend principalement des superoxyde dismutases contenant du cuivre [24, 25].

Conclusion

En résumer, les yeux présentent un fonctionnement complexe. Il est primordial de les maintenir en bonne santé, car on n'a qu'une vue ! Vous avez donc maintenant un aperçu clair de la manière dont vous pouvez prendre les rênes de votre bien-être visuel. Nous espérons que cet article à travers le paysage des compléments alimentaires pour la santé des yeux vous a éclairé et inspiré. N'hésitez pas à laisser vos commentaires ci-dessous ou à partager ce contenu avec ceux qui cherchent à voir le monde d'un œil neuf.

Références : 
[1] Site MedilinePlus 
[2] Institute of Medicine, Food and Nutrition Board. Dietary reference intakes for energy, carbohydrate, fiber, fat, fatty acids, cholesterol, protein, and amino acids (macronutrients). Washington, DC: National Academy Press; 2005.
[3] Harris WS. Omega-3 fatty acids. In: Coates PM, Betz JM, Blackman MR, et al., eds. Encyclopedia of Dietary Supplements. 2nd ed. London and New York: Informa Healthcare; 2010:577-86.
[4] SanGiovanni JP, Chew EY. The role of omega-3 long-chain polyunsaturated fatty acids in health and disease of the retina. Prog Retin Eye Res 2005;24:87-138.
[5] Ross A. Vitamin A. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 11th ed. Baltimore, MD: Lippincott Williams & Wilkins; 2014:260-77.
[6] Carazo A, Macakova K, Matousova K, Krcmova LK, Protti M, Mladenka P. Vitamin A update: Forms, sources, kinetics, detection, function, deficiency, therapeutic use and toxicity. Nutrients 2021;13:1703.
[7] Blaner WS. Vitamin A and Provitamin A Carotenoids. In: Marriott BP, Birt DF, Stallings VA, Yates AA, eds. Present Knowledge in Nutrition. 11th ed. Cambridge, Massachusetts: Wiley-Blackwell; 2020:73-91.
[8] Stevens GA, Bennett JE, Hennocq Q, Lu Y, De-Regil LM, Rogers L, et al. Trends and mortality effects of vitamin A deficiency in children in 138 low-income and middle-income countries between 1991 and 2013: a pooled analysis of population-based surveys. Lancet Glob Health 2015;3:e528-36. 
[9] Bailey RL, West KP, Jr., Black RE. The epidemiology of global micronutrient deficiencies. Ann Nutr Metab 2015;66 Suppl 2:22-33. 
[10] Rivlin RS. Riboflavin. In: Coates PM, Betz JM, Blackman MR, et al., eds. Encyclopedia of Dietary Supplements. 2nd ed. London and New York: Informa Healthcare; 2010:691-9.
[11] Said HM, Ross AC. Riboflavin. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 11th ed. Baltimore, MD: Lippincott Williams & Wilkins; 2014:325-30.
[12] Institute of Medicine. Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes: Thiamin, Riboflavin, Niacin, Vitamin B6, Folate, Vitamin B12, Pantothenic Acid, Biotin, and Choline. Washington, DC: National Academy Press; 1998.
[13] McCormick DB. Riboflavin. In: Erdman JW, Macdonald IA, Zeisel SH, eds. Present Knowledge in Nutrition. 10th ed. Washington, DC: Wiley-Blackwell; 2012:280-92.
[14] Institute of Medicine. Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc Washington, DC: National Academy Press; 2001.
[15] Ryu M-S, Aydemir TB. Zinc. In: Marriott BP, Birt DF, Stallings VA, Yates AA, eds. Present Knowledge in Nutrition. 11th ed. Cambridge, Massachusetts: Wiley-Blackwell; 2020:393-408.
[16] King JC, Cousins RJ. Zinc. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 11th ed. Baltimore, MD: Lippincott Williams & Wilkins; 2014:189-205.
[17] MacDonald RS. The Role of Zinc in Growth and Cell Proliferation. The Journal of Nutrition 2000;130:1500S-8S.
[18] Li Y, Schellhorn HE. New developments and novel therapeutic perspectives for vitamin C. J Nutr 2007;137:2171-84.
[19] Traber MG. Vitamin E. In: Shils ME, Shike M, Ross AC, Caballero B, Cousins R, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 10th ed. Baltimore, MD: Lippincott Williams & Wilkins, 2006;396-411.
[20] Sunde RA. Selenium. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 11th ed. Philadelphia, PA: Lippincott Williams & Wilkins; 2012:225-37
[21] Collins JF. Copper. In: Ross AC, Caballero B, Cousins RJ, Tucker KL, Ziegler TR, eds. Modern Nutrition in Health and Disease. 11th ed. Baltimore, MD: Lippincott Williams & Wilkins; 2014:206-16.
[22] Prohaska JR. Copper. In: Erdman JW, Macdonald IA, Zeisel SH, eds. Present Knowledge in Nutrition. 10th ed. Washington, DC: Wiley-Blackwell; 2012:540-53.
[23] Institute of Medicine, Food and Nutrition Board. Dietary Reference Intakes for Vitamin A, Vitamin K, Arsenic, Boron, Chromium, Copper, Iodine, Iron, Manganese, Molybdenum, Nickel, Silicon, Vanadium, and Zinc. Washington, DC: National Academies Press; 2001.
[24] Allen KG, Klevay LM. Copper: an antioxidant nutrient for cardiovascular health. Curr Opin Lipidol 1994;5:22-8.
[25] Owen CAJ. Biochemical Aspects of Copper: Copper Proteins, Ceruloplasmin, and Copper Protein Binding. Park Ridge, NJ: Noyes Publications; 1982.

_________________________________________________________________

Mots-clés secondaires : comment fortifier la vue | comment faire pour augmenter sa vue | quelle vitamine pour le nerf optique | quelles sont les vitamines pour la DMLA | quels sont les bienfaits de la lutéine | quel est le meilleur complément alimentaire pour la DMLA | les suppléments peuvent-ils améliorer la vue | quel oligo-élément pour la vue | quelle vitamine B pour la vue

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.

Quelqu'un a récemment acheté
il y a [time] minutes, [location]

Merci de votre inscription

Cet e-mail a été enregistré !

Shop the look