SPM Down - Labz Nutrition

Regular price
21,90 €
Regular price
0,00 €
Sale price
21,90 €
Don't worry about your premenstrual period anymore!

1 month ➢ €28.90 /box

3 months ➢ €26.90 /box

6 months ➢ 24.90€ /box (recommended)

Each box includes 30 VCaps (vegetable capsules).

Limited stock.
Having her period, yes. Suffer in silence, no! With this supplement, you no longer fear your pre-menstrual periods. Voir plus
Livraison prioritaire + assurance premium offerte
Mockup SPM DOWN 1

SPM Down - Labz Nutrition

21,90 €

SPM Down - Labz Nutrition

21,90 €

Le cycle menstruel est le terme scientifique qui décrit l’ensemble des phénomènes physiologiques qui préparent chaque mois le corps de la femme à une grossesse. Ce cycle est régulé par plusieurs hormones dont les taux vont varier : 

  • LH (Hormone Lutéinisante)

  • FSH (Hormone Folliculo-Stimulante)

  • Œstrogène 

  • Progestérone

Les variations de ces hormones au cours du mois induisent la maturation et l’expulsion d’un ovocyte par l’ovaire (ovulation), ainsi que l'épaississement de la muqueuse utérine (endomètre).

Le terme cycle implique que le premier jour des règles (menstruation) soit le début d'un nouveau cycle et peut durer de 25 à 36 jours selon la femme. Les menstruations commencent à la puberté (ménarche) et se terminent de façon définitive avec la ménopause, se produisant en moyenne aux alentours des 50 ans.



Lors d’un cycle menstruel « sain », c’est-à-dire sans perturbation hormonale observée :

  1. Au jour n°1 il y a une activation de l’hypothalamus qui sécrète dès lors l’hormone de libération des gonadotrophines hypophysaires (GnRH)

  1. La GnRH va stimuler l’hypophyse pour la sécrétion de la FSH

  1. La FSH va provoquer le recrutement folliculaire et activer leur maturation

  1. La multiplication des follicules va entraîner une augmentation des œstrogènes. En effet, ce sont eux qui sécrètent les œstrogènes au niveau ovarien. 

  1. Lorsque le taux d’œstrogènes atteint une valeur seuil d’environ 200pg/ml, il y a un rétrocontrôle positif sur l’hypophyse qui va entraîner un pic de LH. Ce pic va déclencher l’ovulation au jour n°14*

  1. Une fois l’ovule libéré, le follicule vide va alors se remplir de cellules lutéales et se transformer en corps jaune. Le corps jaune va alors sécréter de la progestérone et de l’œstradiol afin de préparer le corps à une éventuelle grossesse.

  1. Si pas de fécondation, il y a régression du corps jaune et une chute des concentrations des 2 hormones ce qui stoppe le développement de l’endomètre et entraîne les règles à J28*.

*Les estimations des jours d’ovulation et de l’apparition des règles sont théoriques. Ici, nous nous basons sur un cycle « classique » de 28 jours.


C’est dans la phase lutéale, après le quatorzième jour du cycle, que le SPM a le plus de chance de se manifester. En effet lors de cette phase, la sécrétion d’œstrogènes chute puis remonte un peu et celle de la progestérone augmente (voir rond rouge sur la figure).


Une anomalie de sécrétion de la progestérone ou des œstrogènes provoquera alors un déséquilibre du rapport œstrogènes/progestérone, à l’origine du SPM. 

On peut également avoir un déséquilibre dans la sécrétion de prolactine à cause d’un trouble de l’axe hypothalamo-hypophysaire. 3 cas de figures principaux sont alors possibles :

  • Une hyperoestrogénie, à savoir un excès d’œstrogènes 

  • Une hyperprolactinémie, à savoir un excès de prolactine

  • Une hyperprogestéronémie, à savoir un excès de progestérone

 

N.B : Dans 90% des cas, on est dans un climat d’hyperoestrogénie.

Les variations hormonales ont des conséquences sur l’état physiologique de la femme : les œstrogènes et la progestérone ont des effets antagonistes sur la rétention d’eau et l’humeur. 

Les œstrogènes favorisent la rétention d’eau et une humeur d’excitation alors que la progestérone empêche la rétention et entraîne une humeur de relaxation. Il y a donc des effets antagonistes entre les œstrogènes et la progestérone. 

 

Pour résumer : 

Le SPM se manifeste principalement par un déséquilibre dans la sécrétion d’œstrogènes ou de progestérone qui conduit à un mauvais rapport œstrogènes/progestérone qui, en période lutéale, génère certains symptômes comme des gonflements, de la congestion, des troubles de l’humeur, de la rétention d’eau, etc. Les œstrogènes et la progestérone sont normalement sécrétés de manière équilibrée mais il arrive souvent que les œstrogènes prennent le dessus sur la progestérone (climat d’hyperoestrogénie).


Le SPM Down a donc pour but d’atténuer les symptômes principaux du SPM et de rééquilibrer le rapport œstrogènes/progestérone et/ou la sécrétion de prolactine. 

Ainsi, sa formulation a été conçu pour que le SPM Down joue sur les symptômes suivant du SPM :

  • La rétention d’eau (liée à l’hyperoestrogénie)

  • Les douleurs mammaires (mastodynies, liée à l’hyperprolactinémie)

  • Les douleurs pelviennes (liée à l’hyperoestrogénie)

  • Les troubles de l’humeur (lié à la baisse de la sérotonine)

  • Les troubles du sommeil (lié à la baisse de la sérotonine et donc de la mélatonine)

  • Les troubles du comportement frénétique (lié à la baisse de la sérotonine)

Dans cette optique, un complexe d’ingrédients actifs a été formulé. Découvrez, plus en détails, les bienfaits et actions de chacun des ingrédients.


  • Huile de bourrache & d’onagre

Pour l’huile de bourrache, sur le plan juridique, il n’existe pas d’allégations de santé en lien avec le syndrome prémenstruel. Toutefois, l’huile d’onagre dispose quant à elle d’une allégation de santé « en attente » : 

  • Fournit des acides gras polyinsaturés (PUFA), qui aident à maintenir un confort optimal pendant les menstruations

L’huile d’onagre est riche en acide gamma-linolénique (g-linolénique, GLA) [1] qui est un acide gras polyinsaturé de la famille des oméga-6 (w-6). Cet acide gras est un précurseur, c’est-à-dire qu’il intervient dans la synthèse de molécules, en l’occurrence il permet la synthèse de certains eicosanoïdes dont les prostaglandines de type 1 (PG1). 

Dans l’organisme, il existe 3 types de prostaglandines :

  • Type 1 : qui ont des activités faisant diminuer l’inflammation et la douleur. 

  • Type 2 : qui ont des activités faisant augmenter l’inflammation [2]

  • Type 3 : qui ont des activités diminuer l’inflammation [3]

En temps normal, l’activité des prostaglandines de type 2 est modérée par les prostaglandines de type 1 et de type 3. Mais, dans le cadre du SPM, une baisse de la synthèse des prostaglandines de type 1 serait responsable, en partie, des symptômes. Les femmes atteintes du syndrome prémenstruel peuvent être anormalement sensibles à des niveaux normaux de prolactine et ce phénomène peut être lié à de faibles niveaux de PG1 [4] [9]. 

D’autres données montrent qu’il y a un défaut de conversion de l’acide linoléique en acide gamma-linolénique chez les femmes atteintes d’un syndrome prémenstruel [5]. Comme dit précédemment, le GLA est un précurseur des PG1, ainsi ce déficit serait dû à un dysfonctionnement d’une enzyme, la delta-6désaturase qui intervient dans la voie de biosynthèse de GLA [6]. 

Dès lors qu’il y a un apport de GLA, il y a une modulation de la synthèse de molécules pro-inflammatoires [7].

Bien que sur le plan juridique il n’est pas reconnu que l’huile de bourrache contienne des acides gras poly-insaturés, la science parle est cette huile contient aussi des acides gras, notamment l’acide gamma-linolénique [8]

Dans le SPM Down, il est retrouvé du GLA :


  • L-Tryptophane 

Sur le plan juridique, les acides aminés ne sont pas reconnus comme des ingrédients actifs et ne disposent d’aucune allégation de santé. En revanche, heureusement que la science est là pour mettre en lumière son intérêt au sein de ce complément alimentaire. 

Cet acide aminé est un précurseur de la sérotonine, une hormone connue pour son rôle dans la régulation de l’humeur [10]. 

Lors du cycle menstruel de la femme, les taux de L-tryptophane peuvent varier, empêchant ainsi une synthèse suffisante de sérotonine, ce qui peut entraîner les troubles de l’humeur ressentis dans le SPM [11]. Une prise de L-tryptophane diminue les changements d’humeur et l’irritabilité des femmes souffrant du SPM [12, 13, 14].

  • Gattilier (Vitex agnus-castus)

Le gattilier dispose d’une allégation de santé, en attente, en lien avec le cycle menstruel :

  • Aide à maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel

Le gattilier, du genre Vitex, est utilisé depuis longtemps comme étant une planté médicinale traditionnelle, dont notamment pour les conditions menstruelles et le syndrome prémenstruel [15] 

Son mécanisme d’action exact n’est pas entièrement connu mais il a été démontré une action inhibitrice sur la libération de prolactine [16, 17]. Notamment via une activation des récepteurs D2 de la dopamine dans l’hypophyse antérieure (antéhypophyse) [18, 19]. Le gattilier possède également des actions modulatrices des récepteurs aux opioïdes [24]. 

La prolactine est une des causes de symptômes du syndrome prémenstruel tel que les douleurs mammaires. Dans ce sens, des taux plus élevés de prolactine sérique ont été mesuré chez des femmes atteintes de SPM [20], mais il a aussi été montré aucune élévation [21]. Néanmoins, et comme susmentionné, une sensibilité accrue à la prolactine est retrouvée chez les femmes atteintes de SPM [4] [9] ainsi, un même niveau de prolactine mais avec une sensibilité accrue entraîne également des douleurs mammaires.

Le gattilier permet également d’augmenter les taux de progestérone. Un mécanisme d'action proposé est queVitex agnus castus provoque une diminution de la prolactine, ce qui entraîne une inversion de la suppression de la LH permettant le développement complet du corps jaune, augmentant les niveaux de progestérone et réduisant les symptômes du syndrome prémenstruel [22]. Une revue systématique d’essais cliniques rapporte également une diminution de prolactine et une augmentation de progestérone avec Vitex agnus castus [23]. 

Plusieurs données confirment, au-delà du mécanisme d’action, les bienfaits du gattilier dans le syndrome prémenstruel (ainsi que dans sa forme la plus grave, le trouble dysphorique menstruel, le TDPM) :

  • Un essai clinique [25] portant sur 170 femmes et dont un comprimé d’extrait sec de gattilier a été donné pendant trois cycle consécutifs. Conclusion de cet essai : L'extrait sec de fruit d'agnus castus est […] efficace et bien toléré pour […] les symptômes du syndrome prémenstruel.

  • Une revue systématique [26] où au total, 8 essai contrôlés randomisés (ECR) ont été inclus dans cette revue. Conclusion : Les ECR utilisant Vitex agnus castus (VAC) pour le traitement du SPM/TDPM ont suggéré que l'extrait de VAC est une alternative sûre et efficace à considérer pour les symptômes du SPM/TDPM.

  • Une méta-analyse d’essais contrôlés randomisés [27] où trois études (520 femmes) remplissaient les critères d'inclusion. Conclusion : Il a été confirmé que les préparations VAC étaient efficaces dans la réduction des symptômes du syndrome prémenstruel : les femmes prenant VAC étaient 2,57 fois plus susceptibles de connaître une rémission de leurs symptômes que celles prenant le placebo.

  • Une revue systématique et une méta-analyse [28] où 13 des 14 études avec un placebo, des compléments alimentaires ou des préparations à base de plantes comme témoins ont rapporté des effets positifs de Vitex agnus castus sur les symptômes du syndrome prémenstruel.Attention toutefois, ici est pointé un risque élevé de biais. 

  • Un article scientifique [29]qui conclu qu’il existe des preuves cliniques et de laboratoire convaincantes qu’A. castus est sûr, efficace et efficient dans le traitement de la mastalgie cyclique (douleurs mammaires). 

  • Une revue systématique [30] qui affirme, dans sa conclusion que Vitex agnus-castus (AC) est un composé phytopharmaceutique largement utilisé pour traiter le SPM

  • Une revue systématique des essais cliniques [31] : 13 essais contrôlés randomisés ont été identifiés et 12 sont inclus dans cette revue, dont 8 ont étudié le syndrome prémenstruel, 2 troubles dysphoriques prémenstruels et 2 hyperprolactinémie latente. Pour le syndrome prémenstruel, 7 des 8 essais ont trouvé que les extraits de Vitex étaient supérieurs au placebo (5 études sur 6), à la pyridoxine (1) et à l'oxyde de magnésium (1).

  • Un essai clinique [32] qui a comparé la fluoxétine (un médicament antidépresseur, qui est un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine) à des extraits de Vitex agnus castus. Cette étude préliminaire suggère que les patients atteints de TDPM répondent bien au traitement à la fois par la fluoxétine et VAC. Cependant, la fluoxétine était plus efficace pour les symptômes psychologiques tandis que l'extrait diminuait les symptômes physiques.

Rappel : Le complément alimentaire SPM DOWN n’a pas pour vocation de diagnostiquer, prévenir, limiter, traiter ou guérir quelconque pathologie ou maladie. Les informations susmentionnées sont des extraits de ce que l’on retrouve dans la littérature scientifique, et confirme ainsi que le gattilier peut être efficace dans le syndrome prémenstruel. 


  • Chardon Marie (Silybum marianum)

Les ingrédients actifs du chardon-Marie sont un extrait lipophile des graines de la plante et est composé de trois flavonolignanes isomères (silybine, silydianine et silychristine) collectivement connus sous le nom de silymarine [32]. 

Le Chardon-Marie dispose de plusieurs allégations de santé, en attente :

  • Le chardon-marie soutient la santé du foie 

  • Utile pour maintenir les fonctions physiologiques de drainage hépatique.

D’ailleurs ce sont surtout les composés actifs retrouvés dans cette plante qui entrent en jeu au niveau de la santé du foie. Une revue s’est intéressée à ce sujet et a émis la conclusion suivante : Grâce à l'analyse de la littérature, il a été démontré que la silymarine a un effet qui permet son utilisation dans toutes les causes les plus fréquentes de lésions hépatiques [33].

Le foie est la tour de contrôle métabolique de la fonction de détoxification. Parmi les nombreuses substances métabolisées par ce cher organe, les œstrogènes n’échappent à la règle [34]. 

Une hausse des œstrogènes, si elle survient, demandera, de facto, plus d’effort au foie pour être métabolisé. D’autant plus que les niveaux d’œstrogènes ont été liés à la sévérité du syndrome prémenstruel [35]. C’est pour soutenir le foie que le Chardon Marie a été inclus dans la formulation du SPM Down. 

Il est d’ailleurs retrouvé 80% de silymarine dans l’extrait sec de Chardon Marie, ainsi, pour une prise quotidienne de 3 gélules de SPM Down il y a 72,288mg de silymarine. 

  • Achillée Millefeuille (Achillea millefolium L) 

Ici, le côté juridique nous offre une agréable surprise puisqu’une allégation de santé, toujours en attente, va dans le sens du SPM Down :

  • Chez les femmes, apaise les crampes abdominales périodiques

Dans la littérature, on retrouve un essai clinique en double aveugle qui stipule que l’extrait d' Achillea millefolium peut réduire les symptômes du syndrome prémenstruel et l'intensité de la douleur [36]. Deux autres essais cliniques portant sur la dysménorrhée (des douleurs pelviennes survenant au moment des règles) ont montré une diminution de l’intensité de la douleur grâce à l’Achillée Millefeuille [37, 38] 

L’action de l’Achillée Millefeuille est dite « progestérone-like » puisqu’elle mime l’action de la progestérone. Une autre de ses vertus concerne la digestion, qui peut être chamboulée pendant le cycle menstruel, on retrouve par ailleurs une allégation, en attente à ce niveau-là également : traditionnellement utilisé pour faciliter la digestion [39 – 42].


  • Alchémille (Alchemilla vulgaris L) 

Cette plante dispose d’allégations dont une en lien avec le cycle menstruel : Aide à maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel.

Comme l’Achillée Millefeuille, l’Alchémille possède également une action « progestérone-like ». Cette plante est par ailleurs riche en tanins [43]. De plus, elle est qualifiée de « plante astringente », c’est-à-dire qu’elle possède une activité vasoconstrictrice, en outre, elle resserre les tissus. 

Son usage a été recensé dans une revue de médicine naturopathique portant sur l’endométriose, la dysménorrhée et les ménorragies (règles abondantes) [44]. 

  • Actée à grappes (Cimicifuga racemosa) 

D’un point de vue juridique, l’Actée à grappes ne dispose pas d’allégations de santé en lien avec le cycle menstruel mais la ménopause où il est mentionné que cette plante aide les femmes à faire face aux signes révélateurs associés à la ménopause, comme les bouffées de chaleur, la transpiration, l'agitation et l'irritabilité

Cette plante a été bien étudiée au niveau de ses composants, notamment au niveau du rhizome (la tige). Les composés phytochimiques des rhizomes de l’Actée à grappes ont été bien étudiés et les principaux constituants sont les glycosides triterpéniques, les phénols, les flavonoïdes et les alcaloïdes, etc. (acide cimicifugic, acide cimicifugic A–F, cimiracemates A–D, acide fukiique, acide piscidique et acide fukinolique), résine, phytostérol, acide gras, amidon et sucre comme composés mineurs [45 – 47]. 

Il a été suggéré que cette plante agisse comme un modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes puisque selon les études il a été mis en avant une action agoniste des œstrogènes [48 - 50] et une action antagoniste des œstrogènes [51, 52]. L’action agoniste ou antagoniste dépendait des tissus étudiés. 

Une revue s’est intéressée à l’effet de l’Actée à grappes pour la santé des femmes [53] où un recensement des essais cliniques a été établit sur diverses populations de femmes, dont celles étant ménopausées ou pré-ménopausées. En ce qui concerne le syndrome prémenstruel en tant que tel, il n’existe pas, à ce jour, de données scientifiques bien établies. 

Un comité d'experts, la Commission E, qui a évalué, en 1978 ; l'innocuité et l'efficacité de plus de 300 herbes et combinaisons d'herbes vendues en Allemagne a approuvé l'utilisation de l'actée à grappes noires pour le traitement de l'inconfort prémenstruel, de la dysménorrhée [54, 55]. 

  • Ainsi, l’utilisation de L’achillée Millefeuille, L’Alchémille et l’Actée à grappes est cohérente pour le SPM Down.

  • Pin maritime (Pinus pinaster)

Extrait labellisé par Pycnogenol® contenant un principe actif extrait à 100% de l’écorce du pin, maritime des landes. Il contient des oligo-proanthocyanidines (OPC), une molécule de la famille des flavonoïdes (des polyphénols). Bien que sur le plan juridique Pinus pinaster ne dispose pas d’allégations de santé en lien avec le cycle menstrue il contribue à maintenir une bonne santé en protégeant les cellules et les tissus grâce à ses propriétés antioxydantes.

De nombreuses études cliniques ont également révélé que Pycnogenol® atténuait les désagréments du SPM en soulageant crampes et ballonnements [56]. Par ailleurs, Pycnogenol® inhibe les prostaglandines et joue donc sur les processus inflammatoires. Il agit en régulant les enzymes qui synthétisent les prostaglandines, en particulier en réduisant l'expression de l'enzyme COX-1 et COX-2, impliquées dans la production de prostaglandines pro-inflammatoires [57]. 

De plus, après 5 jours de prise orale continue, Pycnogenol ® diminue de 15,8 % le facteur nucléaire de l’inflammation kappa B (NF-kB), levier essentiel de l’inflammatione NF-kB déclenche la production essentiellement de tous les médiateurs pro-inflammatoires. [58, 59] 

Sa qualité et ses diverses recherches scientifiques ont été une évidence pour inclure cet ingrédient au sein du SPM Down.


  • Vitamine B6

Cette vitamine joue divers rôles dans l’organisme et dispose d’allégations de santé autorisées, qui sont intéressantes dans le cadre du SPM Down :

  • La vitamine B6 contribue à des fonctions psychologiques normales

  • La vitamine B6 contribue à réguler l’activité hormonale

 

Derrière le terme de vitamine B6 se cache 6 formes, chez les mammifères, mais la forme biologiquement active est le phosphate de pyridoxal (ou pyridoxal-5-phosphate). Dans tous les cas, la vitamine B6 est nécessaire à la synthèse des neurotransmetteurs sérotonine, norépinéphrine, épinéphrine et l’acide γ-aminobutyrique (GABA) [60]. 

Des niveaux de vitamine B6 ont été associé à des symptômes de dépression [61], ce qui n’est pas étonnant. D’autant plus qu’il est retrouvé des données sur une prise quotidienne de vitamine B6 chez des femmes ayant un syndrome prémenstruel [62, 63].

 

Rappel : Le complément alimentaire SPM DOWN n’a pas pour vocation de diagnostiquer, prévenir, limiter, traiter ou guérir quelconque pathologie ou maladie. Les informations susmentionnées sont des extraits de ce que l’on retrouve dans la littérature scientifique.

Allégations de santé « en attente » et autorisées (que pour la B6)

Huile de bourrache : Fournit des acides gras polyinsaturés (PUFA), qui aident à maintenir un confort optimal pendant les menstruations. 

Le gattilier : Aide à maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel

Chardon-Marie : Le chardon-marie soutient la santé du foie & Utile pour maintenir les fonctions physiologiques de drainage hépatique.

L’Achillée Millefeuille : Chez les femmes, apaise les crampes abdominales périodiques & traditionnellement utilisé pour faciliter la digestion

L’Alchémille : Aide à maintenir un bon confort avant et pendant le cycle menstruel.

L’Actée à grappes : aide les femmes à faire face aux signes révélateurs associés à la ménopause, comme les bouffées de chaleur, la transpiration, l'agitation et l'irritabilité

Pinus pinaster : contribue à maintenir une bonne santé en protégeant les cellules et les tissus grâce à ses propriétés antioxydantes.

Vitamine B6 : La vitamine B6 contribue à des fonctions psychologiques normales & La vitamine B6 contribue à réguler l’activité hormonale 

Voir les références

Posologie ?

Si cycles réguliers : Prendre 2 à 3 gélules par jour du 14e jour (période ovulatoire) au 1er jour des règles.

Si cycles irréguliers : Prendre 2 à 3 gélules par jour 15 jours après vos dernières règles durant 10 à 15 jours.

________________________________

Quels sont les bienfaits du SPM DOWN ?

________________________________

Pourquoi prendre ce produit ? 

Le SPM DOWN est spécialement conçu pour lutter contre les conséquences négatives du syndrome prémenstruel. Il soulage les douleurs mammaires et pelviennes, améliore la qualité du sommeil, stabilise l'humeur, régule le comportement alimentaire, réduit la rétention d'eau et atténue l'acné hormonale.

________________________________

C'est quoi le SPM ?

Le syndrome prémenstruel est un déséquilibre hormonal qui touche 80% des femmes dans le monde. Il peut entraîner de nombreuses conséquences négatives sur votre bien-être. Ne plus craindre la période prémenstruelle Avec le SPM DOWN, vous n'aurez plus à redouter cette période de votre cycle menstruel. Vous pourrez vous concentrer pleinement sur votre vie professionnelle et personnelle sans être freinée par les symptômes du SPM. Limiter la prise de médicaments / produits artificiels Grâce au SPM DOWN, vous pourrez profiter des avantages d'un mode de vie sain sans avoir à prendre des médicaments chimiques. Optez pour une approche naturelle pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel.

________________________________

Pourquoi on a créé ce produit ?

En quoi le SPM DOWN est mieux que la concurrence ?

Notre qualité reconnue en pharmacie

L'infographie

Lire l'infographie

Produits complémentaires

Meta Magnesium - Labz Nutrition 100caps
  • New generation magnesium
  • Blend of Magnesium Bisglycinate Albion and Taurinate
  • Only 3 ingredients
  • No artificial additives
  • THE supplement that everyone must consume
  • 200mg amino-chelated magnesium per capsule
Regular price
20,90 €
Regular price
0,00 €
Sale price
20,90 €
Multivitamines - Labz-Nutrition (1 mois de cure)
  • 13 vitamines essentielles au bien-être
  • Système immunitaire
  • Fatigue et stress
  • Fonctions nerveuses
  • Très haute biodisponibilité
  • Doublement labellisé 
Regular price
20,50 €
Regular price
0,00 €
Sale price
20,50 €
Collagen Pro®- 540g Collagen Pro®- 540g
Quick Add
Close
Collagen Pro®- 540g
  • Labeled product
  • Raw material Tendoforte® (collagen type I and II) , Fortigel® (collagen type II) and Bodybalance® (collagen type I and III)
  • Added vitamin C to promote collagen synthesis
  • Bioactive Collagen Peptide® Hydrolyzed Collagen Peptides
  • Support joint, ligament, tendon and muscle health
Regular price
21,90 €
Regular price
0,00 €
Sale price
21,90 €
Close
Ferrochel® Reflex Nutrition - 120 caps



  • Raw material Ferrochel® from Albion Minerals®
  • Improved bioavailability: patented chelation process ( bisglycinate )
  • No interactions with other nutrients, no digestive disorders
  • Numerous clinical studies carried out
  • Patented TRAACS® identification method
  • Labeled product



Regular price
15,90 €
Regular price
Sale price
15,90 €
1 of 4